4 astuces pour survivre quand bébé enchaîne les virus

survivre aux virus de bébé

Quand bébé est encore malade … Alors qu’on pensait qu’on allait pouvoir respirer un peu.

Quand on enchaîne les nuits très courtes et/ou très entrecoupées.

Quand on commence à être sérieusement fatiguée et sur les nerfs.

Quand ni votre conjoint ni vous n’arrivez plus à relativiser.

survivre aux virus de bébé

 

Voici 5 astuces pour survivre quand bébé enchaîne les virus

 

 

1) Se passer le relais :

Alterner : une fois papa, une fois maman.

La nuit notamment on s’organise : cette nuit c’est toi, la nuit prochaine c’est moi. Ou encore la semaine c’est toi, le wd c’est moi, etc…  idem pour un le matin, un le soir ou cette semaine c’est toi le matin, la semaine prochaine ça sera moi…

C’est fou comme on dort mieux quand on sait que cette nuit c’est notre conjoint qui est sur le feu 😉  c’est fou comme on est moins stressé au boulot quand on sait que ce soir c’est l’autre qui s’en occupe.  

N’oublions pas : on est une équipe ! Si on s’épuise tous les 2 en même temps, qui prendra le relais quand un des 2 sera KO ?

Et puis finalement, si on réfléchi bien, à quel moment a-t-on impérativement besoin de chéri ? Allez soyons honnête : aucun ! Sinon comment feraient les parents célibataires ?

2) Faire la sieste ou des micro-siestes : 

Sieste en même temps que bébé ou pendant que l’autre s’en occupe : vraie sieste ou micro-sieste peu importe.

Tout repos quel que soit sa durée est bon à prendre !

Si on ne dort pas ce n’est pas grave. S’allonger 5mn sur le canapé ou le lit, vous avez l’impression que ça sert à rien ? Pire : vous avez l’impression que ça vous fatigue encore plus ? Faux ! Vous ressentez juste la fatigue accumulée mais vous offrez à votre corps le temps de souffler 5 min.

Si comme moi vous avez des douleurs de dos à force de porter bébé… laisser 5 min à vos muscles pour se détendre c’est déjà ça.

3) S’aérer, sortir de la maison : 

Couper, débrancher même 5 min !

Cela peut aller de 5 min de pause cigarette dehors ou 5 min pour boire le thé/café sur la terrasse à 2 h de coiffeur ou 1 h de sport… L’idée c’est quitter le lieu où on passe des heures quand bébé est encore petit et encore plus si c’est un bébé d’hiver : la maison !!

On nous dit de faire des pauses toutes les heures en voiture, vous ne pensez quand même pas que s’occuper de bébé est moins fatiguant que de conduire ?

4) Se concentrer sur autre chose :

Bercer bébé 1 fois, 2 fois, … 10 fois. Pendant 5 min, 30 min, … 1 h.

A défaut de pouvoir s’aérer au sens propre… aérez-vous la tête en faisant autre chose ou en pensant à autre chose : débrancher la tête à défaut du reste !

Utiliser ce temps pour penser à autre chose ou pour faire autre chose c’est possible !

  • lire un livre papier avec une lampe à livre ou un livre numérique type Kobo/ ou tout simplement sur votre smartphone (ou encore écouter un livre audio sur votre téléphone)
  • écouter de la musique avec ses écouteurs/son casque sur son lecteur MP3 ou sur son smartphone

5) Relativiser : 

Votre enfant a un simple virus …C’est difficile de voir son bébé malade, fatigué… de le voir souffrir. Il s’agit d’un virus, d’ici quelques jours cela passera. Pensez aux parents qui ont des enfants qui ont de « vraies » maladies : ça fait relativiser non ?

L’hiver finira bien un jour… et les virus partiront avec lui.

Votre enfant renforcera ses défenses immunitaires et sera plus fort face aux prochaines épidémies.

« Petits enfants petits soucis, grands enfants grands soucis  » aujourd’hui cela vous parait insurmontable tellement la fatigue prend le dessus, mais finalement si vous vous projetez dans quelques années, peux être vous direz vous que vous échangeriez bien !

Vous faites comment pour passer au mieux ces moments difficiles?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *